Site genealogique | la genealogie simplifieeSite genealogique | la genealogie simplifiee
1-888-868-0005
(sans frais)
Connexion
Déjà membre ?

Famille Boutin | Généalogie, arbre généalogique et origines

Noms de famille similaires: Boutin-Cardinal
Voir la liste de tous les Boutin
Mariages de la famille Boutin
Notre banque de données contient 6637 actes de mariage de la famille Boutin, en voici quelques exemples.
(Pour accéder à tous les mariages, devenez membre gratuitement)
Liste mariages
1631Jean Boutin-LaroseMarie DaniaudFRA
1661Jean Boutin-LaroseSuzanne Rocheteau-RocheleauChateau-Richer, Qc
1661Jean BoutinSusanne RocheteauChateau-Richer, Qc
1662Aaron MorinJeanne BoutinFRA
1665Pierre BoutinMarie MarchessaultFRA
1665Jean BoutinRenee NeauFRA
1665Antoine Boutin-LaplanteGenevieve GandinQuebec, Qc
1669Pierre Boutin-BouterinMarie MarchessaultCharlesbourg, Qc
1670Christophe Taschereau-De-SapailleRenee BoutinFRA
1681Andre Couteron-CoutronMarguerite BoutinQuebec, Qc
1682Jean BoutinMarie-Anne FontaineQuebec, Qc
1687Etienne BoutinMarie-Madeleine FisetL'ange-Gardien, Qc
1688Francois BasqueAngelique Boutin
1688Francois BasqueAngelique BoutinQuebec, Qc
1690Jean Marot-LabonteGenevieve BoutinBeauport, Qc
1690Jean-Baptiste MarotteGenevieve BoutinBeauport, Qc
1691Jacques BoutinAngelique BernardCharlesbourg, Qc
1692Anet Boutin-DubordAngelique GreslonQuebec, Qc
1692Jean-Baptiste BoutinJeanne AudeboutQuebec, Qc
1695Pierre-Joseph Ferre-FerretMarie-Francoise BoutinNeuville, Qc
... et plusieurs autres
Pour voir tous les mariages, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous.

Baptêmes de la famille Boutin
Voici quelques exemples de baptêmes de la famille Boutin.
(Pour accéder à tous les baptêmes, devenez membre gratuitement)
Liste baptêmes
1702Marie-Jeanne BoutinFLa-Prairie, QC
1704Suzanne-Angelique BoutinFLa-Prairie, QC
1706Jacques BoutinMLa-Prairie, QC
1719Pierre BoutinMLa-Prairie, QC
1734Jacques-Pascal BoutinMLa-Prairie, QC
1765M-Joseph BoutinFSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1766Jacques BoutinMSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1767Francoise BoutinFSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1771Francois-Laurent BoutinMSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1772Michel BoutinMSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1773Charles BoutinMSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1774Joseph BoutinMSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1775Charles BoutinMSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1777Jean-Baptiste BoutinMSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1779Michel BoutinMSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1789Louis BoutinMSaint-Henri, QC
1789M.Marthe BoutinFSaint-Henri, QC
1791Pierre BoutinMSaint-Henri, QC
1793Abraham BoutinMSaint-Henri, QC
1794M.Elifabeth BoutinSaint-Henri, QC
... et plusieurs autres
Pour voir tous les baptêmes, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous.

Sépultures de la famille Boutin
Voici quelques exemples de sépultures de la famille Boutin
(Pour accéder à toutes les sépultures, devenez membre gratuitement)
Liste sépultures
1713Antoine BoutinMLa-Prairie, QC
1733Anonyme BoutinMLa-Prairie, QC
1734Jacques-Pascal BoutinMLa-Prairie, QC
1736Joseph BoutinMLa-Prairie, QC
1747Susanne BoutinFLa-Prairie, QC
1750Jacques BoutinMLa-Prairie, QC
1768Marie-Louise BoutinFSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1771Louis-Laurent BoutinSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1772Michel BoutinSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1776Charles BoutinSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1777Jean-Baptiste BoutinSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1779Michel BoutinSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1801Jacques BoutainMSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1803Therese BoutinFSaint-Michel-d'Yamaska, QC
1804Anonyme BoutinSaint-Luc, QC
1805Charlote BoutinSaint-Ours, QC
1814Catherine BoutinSainte-Anne-des-Plaines, QC
1826Hubert BoutinSaint-Pierre-les-Becquets, QC
1828Zephyrin BoutinMLa-Prairie, QC
1829Pauline BoutinFLa-Prairie, QC
... et plusieurs autres
Pour voir tous les sépultures, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous.

COMMENCER MON ARBRE GÉNÉALOGIQUE
Ou demandez à un expert de faire
tout le travail pour vous.

Pionniers de la famille Boutin

Antoine Boutin est né vers 1642 à Vernon, Poitiers, Vienne, en France. Fils de Jean Boutin et Georgette Bonneau-Raimbaud, il épouse Geneviève Gandin, fille de Barthélémy et Marthe Cognac, le 3 novembre 1665 à Québec. De cette union naissent 5 enfants. Arrivé au pays en 1662, ce Tambour de la garnison du Fort Saint-Louis de Québec s’installe d’abord à Sillery, puis à la Seigneurie de Dombourg, où il reçoit une concession de 2 arpents par 40 arpents du seigneur Jean-François Bourdon. La date de son décès, survenu avant le 18 juillet 1677, demeure inconnue.
Votez pour ce texte :
7

Soumis par MesAieux.com

Antoine Boutin dit Laplante

Il est le fils de Jean Boutin dit Laplante et Georgette Bonneau.
Il nait vers 1641 à Vernon, Poitiers, Vienne, France. Il est confirmé le 23 mars 1664 à Québec, Capitale-Nationale, Québec, Canada agé de 22 ans. Le contrat de mariage de Geneviève Gandin et Antoine Boutin dit Laplante est signé le 26 mai 1665 par devant Michel Fillion, par devant Fillion. Il épousa Geneviève Gandin, fille de Barthélemi Gandin et Marthe Cognac le 3 novembre 1665 à la paroisse Notre-Dame de Québec, Québec. Geneviève Gandin et Antoine Boutin dit Laplante vivaient en 1666 à Sillery, Cap-Rouge ou Saint-François-Xavier, Québec. Il fut habitant en 1666 à Sillery, Cap-Rouge ou Saint-François-Xavier. Jean-Baptiste Boutin, Geneviève Gandin et Antoine Boutin dit Laplante vivent en septembre 1667 à Cap-Rouge ou côte de Saint-Ignace, Capitale-Nationale. Il décède après 1677 à paroisse Saint-François-de-Sales, Neuville, Capitale-Nationale.

Liste de ses enfants connus:
1. Jean-Baptiste Boutin (1666 - 1751)(de Geneviève Gandin)
2. Geneviève Boutin (1668 - ) (de Geneviève Gandin)
3. Louis Boutin (1671 - 1736) (de Geneviève Gandin)
4. Marie-Françoise Boutin (1673 - 1745) (de Geneviève Gandin)
5. Guillaume Boutin (1675 - ) (de Geneviève Gandin)

----------------------------------------------------------------

La famille Boutin.

Baptisée à Québec, le 30 janvier 1649, Geneviève est la fille de Barthélemi Gaudin et de Marthe Cognac (Coignat). Le 29 octobre 1665, elle épousait à Sillery, cet Antoine, fils de Jean Boutin et de Georgette Bonneau, de Vernon, Poitou, (département de Vienne). À son arrivée à Québec, Antoine avait d'abord occupé le poste de tambour de la garnison du Château Saint-Louis, mais il ne tarda pas à recevoir une concession de dix arpents du gouverneur d'Avaugour, à la rivière Saint-Charles, dans le voisinage immédiat d'une terre appartenant à Abraham Martin, dans ce qu'on appelait alors la "Commune" de Québec. Le 16 avril 1665, Boutin vendra cette terre à Vincent Poirier dit Bellepoire pour la somme de 90 livres t. Deux ans plus tard, Poirier cédera le même lot aux Jésuites à un prix presque trois fois plus élevé qu'il avait déboursé pour l'acquérir.

Lors de son premier mariage, Geneviève Gaudin apportait en dot, la moitié de la terre de ses parents, à Coulong, ainsi que la moitié des dépendances et la moitié du produit de la pêche. Le jeune ménage demeurera à cet endroit en 1666 et 1667. Le 20 mars de cette dernière année, Jean-François Bourdon leur accorde une concession à Dombourg. À l'aveu et dénombrement du 8 octobre 1668, Boutin est mentionné parmi les censitaires de Neuville. Le 30 mai 1672, il recevra une autre concession de deux arpents de front sur quatre de profondeur, de laquelle il prélèvera dix mille perches de bois de frêne bâtard pour faire des cercles de barrique, qu'il vendra au commerçant Claude Charron. Toutefois, Boutin devait rendre l'âme avant d'avoir terminé l'exécution de son contrat. Sa mort survint à la fin de 1676 ou au début de 1677.

Jean Bellan avait-il travaillé à la récolte de frêne pour le compte d'Antoine Boutin ? La chose est fort possible, car ce dernier n'a pas dû entreprendre seul une tâche aussi considérable. Quoi qu'il en soit, Jean devait bien connaître la famille Boutin et ne fut pas effrayé du fait que Geneviève ait été de six ans son aînée et surtout qu'elle fut déjà cinq fois mère. L'amour ne connaissait pas de frontières, il la demanda en mariage. La cérémonie nuptiale dut se dérouler, sinon le même jour, du moins à peu de jours d'intervalle de la signature du contrat, si l'on considère que la première naissance se produira à la fin de mars de l'année suivante (Mathurin, le 25 mars 1678).

----------------------------------------------------------------

Le recensement de 1681.

Le recensement de 1681 démontre que la famille Boutin-Bellan réside toujours dans la seigneurie de Dombourg-Neuville. Il est dit que Jean est âgé de 25 ans et que Geneviève ne compte que 26 printemps (en réalité, elle en avait 32). Les Enfants qui habitent avec eux sont Jean-Baptiste Boutin, 15 ans, Geneviève Boutin, 14 ans, Louis Boutin, 11 ans, Guillaume Boutin, 7 ans, Mathurin Bellan, 4 ans, Jeanne Bellan, 18 mois et Françoise Bellan, 8 mois. Le ménage possède trois bêtes à cornes et vingt arpents en valeur, ce qui le situe dans la bonne moyenne des familles de l'époque. Si l'on compare ces données aux actes de l'état civil, on remarque l'absence de Françoise Boutin, née en 1673 et qui aurait dû être placée entre ses frères Louis et Guillaume. Françoise est toujours présente. Le recenseur l'a tout simplement oubliée. En 1695, elle épousera Pierre Ferret et, quatre ans plus tard, après le décès de ce dernier, elle contractera un second mariage avec François Badeau.

----------------------------------------------------------------

Baptêmes, deuil et mariages.

Entre 1681 et 1709, Jean Bellan et les siens se consacrent uniquement aux travaux de la terre et aux soins de la famille. Quatre baptêmes, un deuil et quatre mariages sont les faits saillants de cette période. Le 17 juillet 1709, Geneviève Gaudin fait donation à Jean (Jean-Baptiste) Bellan, son fils puîné, donation que confirme l'intendant Raudot, par une ordonnance émise le 30 décembre suivant "à la charge pour le dit Jean de loger, nourrir et entretenir Jean Bellan, son père, et Geneviève Gaudin, sa mère, tant en santé que maladie, jusqu'à leur décès".

Geneviève Gaudin et Jean Bellan vivront encore plusieurs années. Elle mourra la première et sera inhumée à Neuville le 4 décembre 1726, à l'âge de 77 ans. Jean survivra à sa femme durant un peu moins de quatre années. En l'an de grâce 1731, le huitième jour de mars, le curé Dumont écrit dans le registre de Pointe-aux-Trembles de Québec qu'il a enterré dans le cimetière paroissial "Jean Bélan, âgé d'environ soixante et quinze ans, après avoir reçu tous les sacrements".

----------------------------------------------------------------

La terre ancestrale à Neuville, près de Québec.

La terre ancestrale qu'occupera Antoine Boutin (premier mari de Geneviève Gaudin) puis Jean Bellan, père et fils, sera en possession des Bellan durant environ un siècle et demi (* . Jean Bellan, fils, la cédera à son fils Jean-François le 3 mars 1747; acte signé par le notaire Pinquet. Le 28 février 1779, en présence du notaire Planté, Jean-François s'en départira en faveur de son fils du même nom. Quelque 20 ans plus tard, soit le 28 novembre 1798, celui-ci la vendra à son frère Charles (greffe du notaire Larue). Charles exploitera la terre ancestrale quelques années mais il sera le dernier Bellan (Bélan) à le faire.

Le 22 avril 1811 (même greffe), Charles Bellan (Bélan) en fera donation à Charles Gravel, et celui-ci en gratifiera son fils Étienne (Notaire Larue, 28 mai 1822). Le cadastre de 1859 montre qu'Étienne Gravel est toujours propriétaire de cette terre mais, en 1871, elle passera aux mains de Lazarre Rochette. Elle sera ensuite cédée à Ernest Noreau et, en 1958, à Paul Noreau. Cette terre est inscrite au numéro 57 du cadastre actuel. Entre celle-ci et la suivante (celle de Louis Delisle), il y a un chemin qu'on désignait autrefois sous le nom de Chemin Saint-Nicolas, car il conduisait au village du même nom, au bout du premier rang. Plus tard, ce chemin deviendra la route Gravel, car cette famille occupera la terre de l'ancêtre Bellan de 1811 à 1870 environ

----------------------------------------------------------------

Antoine Boutin dit Laplante - Quelques faits et gestes!

- Fils de Jean Boutin et de Georgette Raimbaud, de Vernon au Poitou, il contracte mariage devant le notaire Michel Filion , Mardi le 26 Mai 1665, avec Genevieve Gandin, baptisée a Quebec le Samedi 30 Janvier 1649, fille de Barthelémy Gandin et de marthe Cognac et l’épouse a Quebec le Mardi 3 Novembre 1665. De leur union naissent 5 enfants.

- Tambour dans la garnison du Château St-Louis de Quebec, il est au pays en 1662, puisque le Seigneur Davaugour lui conceda une terre en cette année-la. Le 25 Juin 1663, Jean Moreau déclare dans son tesyament, que lui sont dus par Antoine Boutin, dix minots de blé qu’il lui avait pretés pour les semences. Antoine vend au prix de 90 livres a Vincent Poirier, le 16 Avril 1665, une concession de dix arpents autrefois appelé La Commune, entre les habitation de Martin Hubou dit Deslongchamps et d’Abraham Martin. Par son contrat de mariage ses beaux-parents lui cedent la moitié de leur terre de Coulonge. Le 20 Mars, il recoit une concession de deux arpents quinzes perches de front par quarantes arpents de profondeur du Seigneur Jean Francois Bourdon de Dombourg. C’est a cet endroit qu’il va s’établir mais non sans avoir avant séjourné un moment a Sillery et a Château-Richer.

- Le Mardi le 2 Septembre 1670. Alors qu’il va a la peche en compagnie de Raymond Paget dit Quercy, ils trouvent accroché a la nasse le corps d’un noyé. Ils l’attachent, pour qu’il ne soit pas emporté par la marée et se rendent vers les 4 heures du matin en prévenir le Lieutenant général, qui envoie l’huissier Levasseur sur les lieux, en compagnie du capitaine de navire, André Chaviteau, dont le beau frere Nicolas Bibard etait tombé a l’eau et s’était noyé, en tentant de se rendre sur un navire qui allait mettre a voiles.

- Noel Boissel reclame a Boutin 10 livres et le matelot Pierre Frut l’accuse d’avoir tué son chien. Il doit les 10 livre au Sieur Boissel.Le 4 Aout 1671, il est condamné a payer boisseaux de ble a Francois Yvon.Pour sa part, le 6 Octobre suivant, Gabriel Gosselin doit lui remettre une barrique vide.

- En compagnie du maitre Taillandier Pierre Bouvier, il s’engage le 10 Janvier 1676, a fabriquer pour Claude Charron, la quantité de 10 mille perches de frene batard de dix pieds de long pour faire des cercles de barriques. Pour ce travail le sieur Charron leur promet 165 livres.

- On ignore la date de son déces, mais il n’est plus le 18 Juillet 1677, quand sa veuve contracte mariage avec Jean Bellan.

- Un de ses enfants Guillaume, fut un des co-fondateur du Fort Louis de la Mobile en Louisiane
Votez pour ce texte :
68

Soumis par Julien B.

Merci pour ces magnifiques renseignements !

Marie Therese Boutin
Votez pour ce texte :
16

Soumis par Marie Therese B.

Soumettre un texte

Origine du nom de famille Boutin

BOUTIN - du nom germanique 'Bodo' signifiant 'messager'.
Votez pour ce texte :
91

Soumis par MesAieux.com

BOUTIN - du nom germanique 'Bodo', signifiant 'messager'.
Votez pour ce texte :
1

Soumis par MesAieux.com

Soumettre un texte

Personnalités célèbres de la famille Boutin

Pour l’instant, aucun texte n’a été soumis pour cette famille.
Soyez le premier à soumettre un texte



Copyright © 2019 J.T. Recherches inc. | Dernière mise à jour: 2019-04-04